• esmodact team

LE LIN, une fibre 100% Éco responsable.

Mis à jour : févr. 23

Source : CELC


Cultivé en Europe dans trois endroits, du Sud de la Normandie au Nord de la France, de la Belgique aux Pays-Bas et de Caen à Amsterdam, le lin est typiquement une plante européenne. On l’obtient grâce à la rencontre entre un climat océanique naturellement humide, une faible densité thermique, des sols généreux et le savoir-faire des liniculteurs. Le lin est aussi la seule fibre végétale originaire du continent européen. Cependant il ne représente que 1% des fibres textiles consommées dans le monde.


Véritable puits de carbone, un hectare de lin retient chaque année 3,7 tonnes de CO2. Selon une culture de rotation, le lin revient sur une même parcelle tous les 6 à 7 ans permettant d’obtenir une qualité de sol optimale qui augmente la rentabilité des cultures suivantes.


On retrouve tout au long de la filière une conscience écologique et social. Le lin contribue à maintenir un tissu économique et social en zone rural. Sa culture et sa transformation nécessitent une main d’œuvre importante, qualifiée et locale. Également, la culture du lin a des effets positifs sur la diversité des écosystèmes et offre une pause environnementale salutaire pour la qualité des sols et à la biodiversité et des paysages.


Le lin se cultive ainsi dans les exploitations converties à l’agriculture biologique. Sa culture est alors garantie sans aucun produits de synthèse ( engrais minéral, herbicides, fongicides et régulateurs sont interdits), ce qui assure une absence totale de résidus de ces produits dans la fibre et le sol après arrachage.