• esmodact team

LA SOIE GOMMÉE

Écrit par Christian Tournafol, cofondateur de la marque Les Racines du Ciel.

La soie gommée (black mud silk) demeure un produit rare, un produit d’exception qui vit à l’écart de la mondialisation.


De mai à octobre, on prépare en hachant finement du suc de tubercule de gambier (racine tinctoriale). Cette préparation va macérer dans des bacs de terre argileuse. Ensuite, des lés de soie blanche sont trempés dans cette mixture, puis étalées dans les champs, sur l’herbe. La rosée matinale et les rayons du soleil vont peu à peu fixer la teinture. Les opérations bain/séchage sont répétées une trentaine de fois ; il en résulte une étoffe brune.


À l’aube, l’étoffe est déployée sur l’herbe le long d’une rivière unique en son genre. Du fond, on extrait de la boue ferrugineuse qui sera étalée sur une face de la soie. En séchant sous les rayons du soleil, une fine pellicule luisante vernie, marron très foncé, recouvre la soie. Un dernier rinçage dans l’eau de la rivière termine la teinture. Le secret réside aussi dans la qualité de l’eau. Il faut pour obtenir cette surface laquée un autre ingrédient : la boue ferrugineuse qui couvre le fond d’une rivière et qui va donner cet aspect cuir à une soie à l’origine souple, brillante et blanche.


Une des faces du tissu est enduite de boue. Après une nuit avec pleine lune, chaleur et humidité, la boue est sèche et le tissu est rincé à l’eau pure de la rivière. Le tissu est maintenant bicolore, une face demeure brun clair et mate, et l’autre marron très très foncé, brillante et imperméable.


Ce tissu va vivre, se transformer, se rider, se patiner.